Nous poursuivons aujourd’hui par la lettre B cette rubrique entamée dans le n° 56 d’IPNS.

 

Le Bol d’or des Monédières

Une des plus emblématiques, et sûrement des plus populaires épreuves cyclistes du Limousin. Créé en 1952 par le célèbre accordéoniste Jean Ségurel, dans la commune de Chaumeil, dont il était maire, le Bol d’Or a réuni chaque année les meilleurs coureurs du monde. Le parcours, qui a varié au cours des ans, et s’est finalement fixé sur une boucle d’une vingtaine de kilomètres autour de Chaumeil, a toujours emprunté des parcours routiers sélectifs (les Monédières sont connues pour leur relief accentué) qui contribuaient à donner à l’épreuve un caractère plus proche d’une classique sur route que d’un critérium.

 

bol dor

1956 - De gauche à droite : Poulidor, Anquetil, un dirigeant cycliste, Jean Segurel, Stablinski, Bahamontés et devant assis : Altig.

 

De 1952 à 1967, les vainqueurs du Tour de France, les champions du monde, les spécialistes des classiques se retrouvaient le premier jeudi du mois d’août à Chaumeil. Robic, Bobet, Anquetil, Van Looy, Poulidor, Adorni, Altig, entre autres, ont franchi la ligne d’arrivée en vainqueurs.

Après un arrêt de quinze ans, le Bol d’Or a repris en 1982 avec comme lauréat Bernard Hinault, qui en était à sa quatrième victoire dans le Tour de France. Ce jour là, l’affluence fut énorme et ne se démentit pas les années suivantes, avec des vainqueurs de premier plan comme Eric Caritoux, Stephen Roche, Frédéric Brun, Luc Leblanc, Richard Virenque, Jacky Durand, Laurent Jalabert, Christophe Moreau…

Jusqu’en 2002, le Bol d’Or se disputa tous les ans à l’exception des passages du Tour de France en Corrèze :

  • 1987 : arrivée à Chaumeil (au Suc au May)
  • 1996 : arrivée à Tulle
  • 1998 : Brive et Corrèze (année de l’abandon forcé des Festina)
  • 2001 : Arrivée à Saran.
  • Après 2002, et la victoire de Vogonoy, le circuit de Chaumeil fut utilisé de 2005 à 2012 comme site d’arrivée de la course Paris-Corrèze, créée en 2001 par Laurent Fignon et qui ne fut plus organisée à partir de 2013.

En complément de la course des professionnels, le circuit de Chaumeil accueille, toujours le premier jeudi d’août, des épreuves cyclo sportives et des courses réservées aux plus jeunes. Et, comme toujours, la journée se termine par une fête de l’accordéon et un bal populaire réunissant sur la place de l’église des milliers de danseurs. Le succès du Bol d’Or des Monédières a suscité la création d’autres épreuves au nom similaire, ou proche : 

  • le Bol d’Or de Rochechouart (87), qui avait commencé en 1978 à Saint Gervais-Videix (à quelques kilomètres de la sous-préfecture de la Haute-Vienne) et eut lieu à partir de 1989 à Rochechouart. Il accueillit les meilleurs amateurs français et même, de 1996 à 2000, les professionnels ; la dernière édition eut lieu en 2001.
  • le Bol d’Air creusois, réservé aux professionnels, a connu 9 éditions, de 1990 à 1998.
  • La commune d’Affieux, prés de Treignac, et à une vingtaine de kilomètres de Chaumeil, était, dans les années 1960-1970, le théâtre d’une modeste compétition régionale baptisée avec ironie “Timbale d’argent“.

            

Jean-François Pressicaud