Abécédaire du cyclisme limousin : D

Date
vendredi 1 septembre 2017 18:29
Numéro de journal
60

DUfraisse, DUteil, DUbreuil, DUpuytren, DUrant, les “DU“ du cyclisme limousin.

Il serait sans doute plus que hasardeux de chercher une explication rationnelle au constat de cette coïncidence quelque peu étonnante : cinq des meilleurs cyclistes du Limousin ont un patronyme débutant par la même première syllabe. Nous nous contenterons de rappeler pourquoi chacun d'entre eux a marqué le paysage cycliste régional.

  • André Dufraisse : le plus âgé des cinq, il porte allègrement ses 91 printemps . Originaire de Razès (87, dans les monts d'Ambazac ),où il est né en 1926, il a été le deuxième champion du monde cycliste du Limousin après André Raynaud. Si ce dernier avait conquis le titre mondial de demi-fond (épreuve sur piste avec entraîneurs motocyclistes ) en 1936, André Dufraisse pratiquait pour sa part le cyclo-cross, spécialité très populaire dans les années d'après-guerre ( c'est encore le cas à l'heure actuelle en Belgique et aux Pays-Bas). De 1954 à 1958, il a remporté cinq titres mondiaux consécutifs, avec une mention  particulière pour l'édition de 1958 qui se déroula à Limoges, devant un très nombreux public tout acquis à sa cause. André Dufraisse a gagné également sept championnats de France (55/56/ 58/59 / 61/62/63) et obtenu de très bons résultats sur la route, où ses qualités de grimpeur lui permettaient de briller. Il a même participé au Tour de France 1952, qu'il dut abandonner sur maladie. Durant toute sa carrière, André Dufraisse est resté fidèle aux couleurs de l'UVL (Union Vélocipédique Limousine).
  • Francis Duteil : fils de Marius Duteil, un des meilleurs coureurs du sud-ouest des années 40 et 50, voisin dans sa ville de Mareuil s/Belle (24) de Jacques Vivier ( vainqueur de la route de France 1951 et de deux étapes du Tour de France en 1952 et 54), le jeune Francis, né le 25/03/1947, choisit tout naturellement la compétition cycliste dès la catégorie cadet. A partir de 1962, et jusqu'en 1989, il va collectionner les victoires et les places d'honneur sur toutes les routes du sud-ouest, de France et même du monde (il participa aux J.O. de Montréal en 76, et courut quelques épreuves aux Etats-Unis, en Nouvelle Zélande, et même en Colombie). A 19 ans, en 1966, alors que tous les passionnés de cyclisme lui voyaient un avenir chez les professionnels, il fut victime au cours d'une épreuve à Nontron d'un très grave accident qui stoppa sa progression, et lui laissa des séquelles importantes. Grâce à une volonté farouche (il arrivait au départ des courses avec des béquilles!) il renoua avec la compétition et redevint rapidement un des meilleurs régionaux. Au cours de sa longue carrière, dont la majeure partie a été effectuée sous les couleurs du CRCL, il remporta entres autres quatre titres de champion du Limousin (70, 73, 77 et 82), le Tour du Limousin 70, et surtout deux titres de champion de France amateur en 73 et 76. Formidable tacticien, bon sur tous les terrains, Francis reste un exemple pour tous les compétiteurs cyclistes.  Affaibli par plusieurs accidents, dont le dernier avec son avion personnel, Francis s'est éteint à 69 ans, victime d'un cancer le 9/10/2016.
  • Francis Dubreuil : né en 1948, le nontronnais a connu une carrière très rapide puisqu'il a arrêté la compétition à 25 ans, fin 73. IL arrive au CRCL en 70 en même temps que Francis Duteil. Il va très rapidement s'imposer comme un des tout meilleurs limousins et une valeur sûre au niveau national: vainqueur de deux tours du Limousin (en 1971 et 73), il est champion du Limousin en 1972 et il participe au tour de l'Avenir en 73.
  • Michel Dupuytren : plus jeune que Duteil (il est né le 13/05/1954), Michel fait partie de cette formidable équipe du Limousin qui sous la conduite de l'aîné Francis, collectionnait les victoires et les places d'honneur au niveau national. Marc Durant, Yves Nicolas, Alain De Carvalho, et Frédéric Brun complétaient l'ossature de cette mémorable formation. Michel Dupuytren n'est jamais passé professionnel, non que ses résultats aient été insuffisants, mais parce que, ayant côtoyé les pros sur de nombreuses épreuves, il n'était pas attiré par ce milieu. Coureur de grand talent, magnifique athlète aux capacités physiques étonnantes, il a surtout dominé le cyclisme régional: quatre fois champion du Limousin (76,78,79 et 80), il accumula 290 victoires. A 63 ans, Michel est toujours pratiquant passionné : il a terminé dans le groupe de tête de la Limousine (épreuve cyclosportive de 150 km) et a parcouru 19000 km au cours de la saison 2016 !
  • Marc Durant : né en 1955, le guérétois a débuté en cadet une très belle carrière d'amateur qui le verra vite rejoindre la 1ère catégorie. Avec Duteil, Dupyutren et Nicolas, ils formeront un quatuor redouté sur toutes les épreuves du Limousin et des comités voisins. Marc Durant est passé professionnel en 1979, et le restera jusqu'en 1987. Il a participé à cinq Tours de France (30ème en 83), à un tour d'Espagne (9ème en 82) et a gagné la 1ère étape du Midi Libre en 84. Il devint ensuite directeur sportif (notamment de l'équipe Agrigel-la-Creuse en 1996).

 

velo

Les Limousins au sein de l'équipe de France amateur sur le Tour du Limousin 1978 : de gauche à droite, Michel Dupuytren, Frédéric Brun, Claude Louis (secrétaire général du TDL), Marc Durant, Yves Nicolas, Louis Perrier.

 

L'évocation de ces cinq figures qui se sont illustrées des années 50 à la fin des années 80 nous a permis de nous replonger dans les années dorées du cyclisme limousin, celles où presque toutes les communes organisaient des courses cyclistes, où les clubs avaient pléthore de licenciés, où les spectateurs se pressaient sur les circuits.

Malgré la remarquable carrière de Luc Leblanc dans les années 90, le cyclisme régional a commencé à péricliter, et actuellement, ne restent que quelques épreuves qui ont bien du mal à recruter des participants.

Thème(s)

Visite(s)

656 visite(s)

Publication

Créé
mardi 26 septembre 2017
Etat