Afin de répondre à une dégradation persistante des zones humides, des Cellules d’assistance technique à la gestion des zones humides (CATZH) allient des missions d’animation et de conseils de terrain et des démarches individuelles d’adhésion à un réseau de gestionnaires basé sur le volontariat. Ce réseau qui s’adresse aux exploitants agricoles ou forestiers, aux collectivités territoriales ou aux particuliers, se réunira le 7 février 2015 à Royère-de-Vassivière.

vaches tourbieres davignacQu’entend-on par zone humide ? 

Une zone humide est un terrain gorgé d’eau au moins une partie de l’année qui présente une flore et un sol caractéristique. Dans notre région, on trouve principalement des tourbières (présence de sphaignes et d’un sol tourbeux) et des prairies humides (présence de joncs). Cependant, il existe une multitude de zones humides différentes, en fonction du contexte pédoclimatique et de l’utilisation qui en est faite, qui hébergent une diversité biologique spécifique. Sur le plateau de Millevaches, la surface couverte par ces milieux humides dépassent les 16 000 hectares. On les retrouve au niveau des sources des ruisseaux et le long des vallées creusées par ces derniers. Directement connectées aux cours d’eau, elles jouent un rôle de filtre physique : elles retiennent fortement les matières en suspension transportées par les eaux de ruissellement. Un rôle essentiel pour préserver la qualité de nos cours d’eau à truites.

 

Un réseau

L’adhésion au Réseau Zones Humides en Limousin, gracieuse et annuelle, se matérialise par la signature d’une convention. Celle-ci proscrit le drainage, la fertilisation ou la modification de l’usage des sols des zones humides car ces pratiques modifient trop fortement le milieu. L’utilité et l’intérêt de ces zones pour la ressource en eau et la biodiversité sont alors perdus. Un diagnostic écologique des zones humides est ainsi réalisé de manière concertée chez chaque adhérent afin de mieux comprendre leur fonctionnement hydrologique et leur richesse biologique. Des pratiques de gestion et d’entretien sont ensuite proposées en tenant compte à la fois de la préservation des milieux et de l’activité économique de l’adhérent quand elle existe. Chacun est libre de les mettre en pratique ou non.

 

Rencontres

L’animation territoriale se concrétise par de nombreuses rencontres avec des exploitants agricoles ou forestiers, des élus, des techniciens ou des particuliers. Elles sont l’occasion de sensibiliser les gestionnaires à l’intérêt et aux rôles des milieux humides. Chaque année, des journées d’échanges thématiques sont organisées avec les membres du Réseau : entretiens des rigoles, pâturage, abreuvement. Ainsi, l’expérience de chacun peut bénéficier à l’ensemble des membres. La souplesse du dispositif permet de répondre aux demandes spécifiques des gestionnaires sur différentes problématiques liées aux zones humides en adaptant les réponses à la zone concernée et aux attentes de l’adhérent. Face à l’enjeu que représentent les zones humides dans notre région, l’objectif du réseau est bien évidemment d’accueillir de nouveaux membres. Aujourd’hui plus de 100 gestionnaires locaux (850 hectares de zones humides) sont membres du Réseau, dont 70 % sont localisés sur le Parc naturel de Millevaches en Limousin.

Si vous êtes propriétaires ou utilisateurs de ces milieux, des animateurs sont à votre service : n’hésitez donc pas à contacter le Réseau !

 

Erwan Hennequin
Coordinateur du Réseau Zones Humides en Limousin
Chargé de projets au Conservatoire d’espaces naturels du Limousin
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
www.conservatoirelimousin.com
2èmes Rencontres du Réseau Zones Humides en Limousin
À l’occasion de la Journée mondiale des zones humides, le Conservatoire d’espaces naturels du Limousin, animateur du Réseau Zones Humides, l’Etablissement Public Territorial du Bassin de la Vienne (EPTB Vienne) et le Parc naturel régional de Millevaches en Limousin organisent les deuxièmes rencontres du Réseau Zones Humides. Elles auront lieu le samedi 7 février 2015 de 9h à 17h au Villard à Royère-de-Vassivière. La dynamique engagée grâce au Programme “Sources en actions“ qui vise la restauration et la préservation des cours d’eau et zones humides du bassin de la Vienne amont (www.soucenaction.fr) sera présentée au cours de ces rencontres. 
Inscription gratuite et obligatoire : http://www.conservatoirelimousin.com/reseau-zones-humides.html