Une Grenouille vit un bœuf qui lui sembla de belle taille 

Grenouille2Peut-être ne le saviez vous pas, habitants du territoire de la communauté de communes Bourganeuf - Royère de Vassivière, mais la commune de Bourganeuf est un pôle structurant qui resplendit sur l’entièreté du territoire de la communauté de communes. La porte d’entrée. L’épine dorsale. Cette position à part, expliquée par le rayonnement de Bourganeuf, justifie à elle seule les investissements réalisés ou prévus par la communauté de communes ou par la commune de Bourganeuf sur le territoire de Bourganeuf. 
 
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf, envieuse s’étend, et s’enfle, et se travaille 
Ainsi, il y a cinq ans, 1 839 195 € ont été investis pour entièrement refaire le hall de l’élevage, pour pouvoir le chauffer en hiver, pour pouvoir accueillir spectacles et matchs sportifs (financement à hauteur de 847 000 € par la communauté de communes). 
Mais un pôle structurant de 2 830 habitants tel que Bourganeuf peut-il se contenter d’une seule salle de spectacle… Où donc organiser un concert pour 700 personnes debout ? Qu’à cela ne tienne, la communauté de communes est là pour vous aider et investir à votre place. Dans l’ordre, la communauté de communes prend la compétence ”création et gestion de salle culturelle intercommunale” le 10 avril 2013, puis décide d’investir 1 042 230 € le 12 novembre 2013 (285 839 € d’autofinancement). Le cinéma de Bourganeuf est un peu vieillissant. La communauté de communes est là, elle prend la compétence “cinéma“ en décembre 2011 et hop 525 860 € supplémentaires investis à ... Bourganeuf (depuis, 595 835 € ont déjà été dépensés, dont plus de 200 000 € d’autofinancement... et ce n’est pas fini) 
 

Pour égaler l’animal en grosseur, disant : Regardez bien, ma sœur ; est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ? 

La communauté de communes a pris aussi la ”compétence d’aménagement numérique du territoire”, et pour cela sollicité le syndicat mixte Dorsal (qui intervient sur l’ensemble de la région Limousin). Relier 1 500 foyers bourganiauds à la fibre optique pour 905 000€ (soit 603€ par foyer), ce n’est pas favoriser Bourganeuf, c’est Dorsal qui l’ordonne pour pouvoir percevoir 70% de subvention européenne. Relier 220 foyers de Faux-Mazuras, Saint-Amand-Jartoudeix et Montboucher au haut débit pour 336 000€ (soit 1527€ par foyer), c’est Dorsal !. Relier quelques habitants de la même communauté de communes à ... internet (certains villages du sud de la Communauté n’ont pas accès à internet), le conseil communautaire décide majoritairement que cela peut attendre... 2020 ! Par contre, le conseil communautaire du 8 juillet 2014 a décidé d’investir 32 500 € pour les habitants de... mais non! je blague, 32 500 € pour que les entreprises Cosylva et Tartière aient un accès rapide par fibre optique à internet... (15% d’autofinancement pour ce dossier ”très haut débit”).
 

Nenni. M’y voici donc ? Point du tout. M’y voilà ? Vous n’en approchez point. La chétive pécore s’enfla si bien qu’elle creva. 

Tout ceci est bien, mais face à tant de dossiers, les cerveaux manquent. Donc, on évoque en conseil communautaire (28 août 2014) la surcharge (réelle) de travail pour les salariés, parce que la communauté de communes a trop de compétences, contre son gré évidemment. Donc, la communauté de communes embauche, et augmente la masse salariale de 59 088 €. Non, elle n’a pas pris trop de compétences, pas du tout, cela lui a été imposé…
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages : tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs, tout petit prince a des ambassadeurs, tout marquis veut avoir des pages. 
Et cet accroissement exponentiel de projets et d’investissements à Bourganeuf sont votés unanimement par le conseil syndical, y compris par les représentants des communes du sud de la communauté de communes. 
 
Jean-Pierre Régis
Saint-Pardoux-Morterolles 
P.S.: L’auteur de ces lignes s’excuse mais, par manque de place, n’ont pas été évoqués les projets de la communauté de communes validés en conseil le 7 octobre 2014 : le musée de la Tour Zizim pour 800 000 €, l’étude pour la création d’un complexe d’hébergements touristiques et d’une piscine d’été pour 45 000 €, le nettoyage du Thaurion à Bourganeuf pour 200 000 €, les dix logements inter-générationnels pour 2 270 000 €, la construction d’un ”hôtel d’entreprises artisanales” pour 391 000 €. 
Tous ces projets irradieront vos communes depuis... Bourganeuf. 
Les chiffres sont HT et sont issus du site internet de la communauté de communes : http://www.cc-bourganeuf-royeredevassiviere.fr/-Deliberations  ou des documents disponibles en conseil communautaire.